Communication de Claude Klein au CELUS de Strasbourg
Publié le : 27 mars 2006

Communication de Claude Klein auprès du Celus (Centre d’Études des Lumières de l’Université de Strasbourg) le 29 mars 2006 à l’Université Marc Bloch de Strasbourg.


Dans le cadre du séminaire de recherche consacré à l’étude de « l’image du philosophe dans les romans », cette communication montre comment Rétif a su subvertir le topos du philosophe au XVIIIème siècle, pour lui substituer sa vision, une vision tout à fait originale qui fait du livre lui-même un enjeu de l’action de notre écrivain qui ne révélera tout à fait sa conception de la philosophie qu’à la faveur de l’émergence de Monsieur Nicolas. L’analyse du Quadragénaire permet pourtant d’affirmer qu’il existe, dès 1777, une véritable stratégie d’écriture au cœur de laquelle « l’image du philosophe » est déjà présente et active. On peut constater une fois de plus avec étonnement comment Rétif a su s’emparer d’un cliché, pour proposer une vision tout à fait nouvelle du témoignage vécu, qui sera saluée par ses contemporains les plus éclairés comme une avancée majeure de la conception de l’action philosophique par le biais de la littérature.