Vous êtes dans la rubrique :

Publié le : 20 juin 2012
Séminaire de recherches « Rétif et la Bible »
Appel à contribution (2013-2015)

Séminaire de recherches « Rétif et la Bible »
2013-2015
Appel à contribution
Université de Lorraine (centre Ecritures EA3943) – Société Rétif de la Bretonne

La référence à la Bible est omniprésente dans l’œuvre de Rétif de la Bretonne, que ce soit, à un niveau apparent, dans les citations ou allusions, ou, de façon plus discrète, dans le matériau culturel dont sa pensée et son esthétique se nourrissent. Alors qu’il semble en avoir toutes les aptitudes, Rétif ne suit pas la voie de son demi-frère et parrain le curé de Courgis ; et pourtant sa vocation littéraire n’est-elle pas née de la fréquentation de la Bible, du Psautier et des ouvrages de piété ? Rétif n’illustre-t-il pas à merveille la conception de l’artiste comme version sécularisée du clerc ? Son rapport au livre n’est-il pas inspiré par une représentation du livre sacré, à la fois dans l’ambition de totalité que ses ouvrages manifestent et dans la fabrication même de ses ouvrages, minutieusement composés et illustrés ? Le goût des mots, d’une langue vigoureuse et imagée, viendrait aussi de sa culture biblique. De même que son imagination, sa facilité à inventer des situations, à construire un drame, à créer des personnages. Un imaginaire biblique planerait sur ses fictions comme sur ses textes d’inspiration plus explicitement biographique, dans les constructions généalogiques, mais plus généralement dans toute relation humaine. Si le village est, contre les perversions de la société urbaine, le lieu du vrai, c’est par la présence de la Bible, comme cadre juridique, moral, politique. Sa lecture attentive ouvre à une intelligence du monde et des hommes. Le patriarche rétivien, loin d’être enfermé dans un quelconque anachronisme, a la capacité de déchiffrer des réalités qui lui sont lointaines, parce qu’il lit à travers l’événement une répétition de situations familières. A un niveau supérieur, le lecteur perçoit dans la structure mythique un effort de reconfiguration des problématiques contemporaines dans une typologie biblique.
La nouveauté du sujet, son ouverture à d’autres disciplines (histoire culturelle, histoire des idées religieuses, exégèse) imposent une attention particulière aux choix méthodologiques. C’est pourquoi on se propose de mettre en place un groupe de travail composé de six à huit chercheurs qui se réunira six fois, tantôt à Paris, tantôt à Metz, sur une période de deux années. Les séances, organisées sur une journée, feront alterner exposés et discussions sur des points de méthodologie ; elles seront un moyen efficace d’assurer une progression homogène d’un travail qui se voudra collectif. Elles bénéficieront de l’appui d’au moins un bibliste et des relectures et commentaires d’experts des domaines concernés par les études. Le résultat concret sera la publication d’un livre collectif courant 2015.
Pour tout renseignement et candidature, prière de joindre sans délai Nicolas Brucker : nicolas.brucker@univ-lorraine.fr (06.01.97.07.33).
Date limite impérative de l’appel : 30 novembre 2012.

Cet article vous a été proposé par : Nicole Masson




Imprimer cet article
envoyez cet article à vos amis
Envoyer cet article à un ami